Dimanche 11 octobre 2020
Salle Emilien Ventre - ROUSSET - Projection/Rencontre
Where is Jimi Hendrix ?


10h30 - Where is Jimi Hendrix ?

Comédie de Marios Piperides - Chypre / Allemagne - 2020 - vostfr - 1h33m
Avec Adam Bousdoukos, Fatih Al, Vicky Papadopoulou

Yiannis garde le chien de son ex-petite amie Kika pour qui il éprouve toujours des sentiments mais le chien s’échappe pendant une promenade et s’enfonce dans les quartiers turcs de Chypre.

Prix du public au Festival des Arcs 2018

Rencontre avec Hayri Gökşin Özkoray enseignant-chercheur en histoire moderne à Aix-Marseille Université et membre du laboratoire de recherche TELEMMe (Temps, Espaces, Langages, Europe Méridionale - Méditerranée). Il est spécialiste de l'esclavage et du monde du travail dans l'Empire ottoman. Il a récemment publié Le Captif de Malte, Récit autobiographique d'un cadi ottoman (Toulouse, Anacharsis, 2019).

À propos du film

Une farce jubilatoire sur la frontière

Where Is Jimi Hendrix ? raconte une histoire simple mais symbolique qui, partant des péripéties d’une homme ayant perdu son chien, remet en question les idées préconçues les plus inébranlables des Chypriotes concernant leur histoire et leurs émotions, en particulier à Nicosie, la dernière capitale divisée du monde, celle qui “n’oublie pas”. Piperides, co-producteur et scénariste du film (inspiré de faits réels), met en scène la division interminable et irrésolue qui règne sur sa terre natale depuis près de 44 ans. En exposant ainsi l’absurdité de la paranoïa diplomatique entre ces deux communautés plus semblables que différentes, il crée sa propre zone tampon, une zone qui paraît nettement plus agréable que celle imposée par les Nations Unies.
Extrait de la critique de Vassilis Economou sur Cineuropa.org

Dimanche 11 octobre 2020
Salle Emilien Ventre - ROUSSET - Projection/Rencontre
Izzo, Polar, Marseille et cinéma


14h00 - Les marins perdus

Drame de Claire Devers - France - 2003 - 1h47m
Avec Bernard Giraudeau, Miki Manojlovic, Sergio Peris-Mencheta, Marie Trintignant, Audrey Tautou

L’Aldébaran est un vieux bateau relégué depuis de longs mois dans le port de Marseille. Etrangers, sans droits, séparés de leur famille, les marins croupissent, sans le sou, dans la promiscuité et le dénuement le plus total. Lorsqu’ils sont débauchés, seuls deux d’entre eux restent à bord : Abdul Aziz, le capitaine libanais, un homme dur et respecté, et Diamantis, son second, un Grec très indécis et presque contemplatif, marin par tradition et par goût.

Rencontre avec la réalisatrice Claire Devers

Dimanche 11 octobre 2020
Salle Emilien Ventre - ROUSSET - Projection/Rencontre
Le défi du champion (Il campione)


17h00 - Il campione (Le défi du champion)

Comédie de Leonardo D’Agostini - Italie - 2020 - vostfr - 1h45m
Avec Stefano Accorsi, Andrea Carpenzano, Massimo Popolizio

Jeune talent du football italien, Christian brille autant par ses performances sur le terrain que par ses frasques en dehors. Pour le remettre dans le droit chemin, l’AS Rome recrute Valerio un tuteur chargé de le préparer au bac, condition sine qua non pour avoir le droit de jouer avec l’équipe première.

Tout Public - Ruban d’argent du meilleur nouveau réalisateur

Rencontre avec Rencontre avec Guy Astic
enseignant littérature et cinéma, chargé de cours à l’Université, Président du festival Tous Courts d’Aix-en-Provence et directeur des éditions Rouge-profond

À propos du film

Un feel good movie à l'italienne sur fond de foot business

Comment avez-vous convaincu la Roma d’associer son image au projet ?
Leonardo D’Agostini : C’est la première équipe qu’on a contactée et ils ont accepté après avoir lu le scénario qui leur a beaucoup plu. J’en suis encore le premier surpris, car l’histoire que raconte le film n’est pas très flatteuse pour les clubs professionnels, notamment au regard du business lié à la vente de jeunes talents comme Christian.
Justement, qu’avez-vous voulu montrer à travers ce film ? Car on comprend rapidement qu’il ne s’agit pas que de foot. L’amitié, l’amour, l’éducation ou encore l’abus de confiance y tiennent une place importante.
Antonella Lattanzi : C’est l’histoire d’un garçon qui est seul, qui n’a personne autour de lui et qui a la chance de trouver quelqu’un qui ne va pas lui enseigner comment jouer au foot, ni comment étudier, mais comment vivre avec de la discipline. Pour être un champion, vous ne devez pas seulement être un bon joueur de foot, mais une personne à la fois disciplinée et bien entourée...

Extrait de l’interview du réalisateur Leonardo D’Agostini et de sa compagne et co-scénariste du film Antonella Lattanzi dans So Foot